Alliance Nova Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
La Sombre Vie de Lieutenant.

 
Répondre au sujet    Alliance Nova Index du Forum » Le Colisée Novalien » L'Amphithéâtre Sujet précédent
Sujet suivant
La Sombre Vie de Lieutenant.
Auteur Message
lieutenant
Invités

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2010
Messages: 2
Localisation: chaumont gistoux (be)

Message La Sombre Vie de Lieutenant. Répondre en citant
http://www.sendspace.com/file/afhbni


Dernière édition par lieutenant le Dim 1 Aoû - 16:45 (2010); édité 1 fois
Dim 1 Aoû - 16:19 (2010)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Dim 1 Aoû - 16:19 (2010)
Empereur Astrate
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juil 2010
Messages: 105

Message La Sombre Vie de Lieutenant. Répondre en citant
Presentation Lieutenant :

Tout était calme.
 
Une légère brise faisait ondoyer les feuillages.
 
Une fin de soirée de printemps agréable se profilait.
 
Des couples se promenaient main dans la main, des vendeurs ambulants au sourire complice les abordaient gentiment, leur proposant untel une rose, un autre un bracelet, leur promettant un souvenir « tactile » de cette soirée qui allait restée gravée dans leur mémoire.
 
Le soleil déclinait, les ombres ne grandissaient plus, mais s’étendaient maintenant, la bise se faisait plus fraîche, les oiseaux annonçaient  crescendo l’arrivée toute proche de la nuit. 
Les couples sortaient lentement du parc, leurs regards perdus soit dans les yeux de celui qui faisait battre leur cœur soit dans le ciel qui…
 
Le ciel qui s’assombrissait bien trop vite… 
Il devint rapidement d’un noir pur, pesant, quelques zébrures électriques le parcouraient de temps à autres. 
Lentement, il sembla se relâcher, puis se contracter, se relâcher à nouveau.
 
Comme hypnotisées, les foules étaient muettes, subjuguées par le spectacle. Aucun ne pensait à fuir, tous attendaient le « pourquoi » de ce phénomène étrange…
 
La réponse ne se fit pas attendre, des milliers de coques de vaisseaux spatiaux d’une taille gigantesque surgirent du néant.En un instant le silence qui régnait en maitre se fit oublier par un fracas terribles de millions de canons, lances missiles, lasers et plasmas se braquant vers le sol. 
 
Et de nouveau le silence…
 
Un moment irréel
 
Des milliers de personnes immobiles, figées devant ces monstres d’aciers. 
Puis le ciel devint multicolore.  Les millions d’armes de destruction déchargèrent leur puissance, semant  mort et désolation. 
Les troupes d’envahisseurs atterrirent dès que les canons cessèrent de cracher.  Des centaines de milliers de soldats coururent achever quiconque opposait la moindre résistance, peu furent épargnés.  Et la colonie minière de el tara devint un cimetière.  
Au devant de la meute un homme d’une stature impressionnante, affublé d’une cape plus noire que la nuit, visage masqué.  Dans chacune de ses mains un sabre a la garde d’argent et à la lame noire qui semblaient pulser comme animés d’une vie propre, ou plutôt d’une non vie. A chaque coup qu’il abattait, sa cible était prise de convulsion, comme si son ame avait été extraite de son corps.







le combat fut inégal, et tres court...
le temps était a l'orage, le ciel n'allait pas tarder a craquer et a déverser des tonnes d'eau pures sur ces landes maintenant calmes et rougies par le sang des vaincus.

les guérriers avaient depuis longtemps quitté le champs de bataille, le moment du pillages avait sonné.

seul un homme restait au centre des landes, des sabres d'un noir pur entourés d'ombres surnaturelles à la main.

ses lames avaient transpercé moultes chair et retiré tant d'âmes, mais elles n'étaient jamais totallement rassasiées, d'autres batailles allaient suivre, et après celles la, d'autres encore, et cela éternellement...

Il sera depuis longtemps décomposé que ses armes ferrailleraient encore, puisant leur puissance dans le dernier souffle de leurs victimes.

Elles étaient le rêve de tout conquérant, aucun coup en traitre ne pouvait toucher quiconque possédait ces artefacts. Ils sentait la vie, et n'avait de cesse de la retirer.

il parraissait calme mais un combat intérieur dix fois plus terrible que celui qui s'était déroulé sur cette plaine était en train de se jouer.

il avait épargné une vie...

et cela, elles ne le lui pardonnait pas.
durant ce combat il avait arrêté son sabre à quelques centimètres de sa gorge... ("Mais quel genre de peuple peut-il permettre d'envoyer des femmes sur la ligne de front ?")
Ses bras étaient raides, tétanisés par l'effort qu'il déployait pour ne pas achever la "créature" qu'il avait a ses pieds, ou pour empecher qu'elles ne se retourne contre lui.
Son hésitation avait faillit lui couter la vie...

Elle sortit une dague de sous sa tunique en lui visant le cœur ; il se fendit et l'assomma de la garde de son arme, il la prit sur l'épaule et retourna dans ses lignes, non sans pourfendre quelques autochtones avec sa main libre.
Il l'enchaina puis replongea au combat, semant la mort à chaque coup qu'il abattait...

Il retourna lentement vers son vaisseau amiral, histoire de résoudre les quelques dilemmes présent dans son esprit

Un Sith ne fait pas de prisonnier, quelles raisons l'avaient donc poussées à déroger à cette règle ?
 
Il se posait encore la question lorsqu’il poussa la porte de sa villa bunker, une villa richement décorée et dont les murs étaient composés de l'Adamantium le plus purs, même une centaine de missiles. ne pourrait ne fut-ce qu'en griffer la surface...
Une sécurité obligatoire pour protéger le plus merveilleux des trésors...

des yeux plus scintillants qu'une rivière de diamants, une peau plus douce que le plus délicat des satins, le plus grand des millésimes de vin d'Ythillion semblait fade comparé a la saveur de ses baisers...
Un tel joyau se devait d'avoir un écrin des plus précieux...

Et tout en ce palais était démesure, que ce soit en valeur ou en rareté.

des tapisseries de fils d'araignées teintes et tissées représentant les portraits du couple, des peintures d'artistes renommés dans tous l'univers, l'argenterie et les services de cristal venaient des meilleurs artisans, les gravures rococo montraient le talent et la valeur de ces œuvres... au vu des détails des années entières avaient du être consacrées à ces seuls services de table...
Des lustres flamboyants éclairaient des plafonds voutés à coté desquels celui de la chapelle Sixtine paraissait crayonnage d'enfant, des tapis de soies, des meubles tirés des essences les plus rares, un lit entièrement couvert de soie noire, pure et délicate...

"Aussi délicate qu'elle..."

Comment ce cœur froid et dur avait’ il pu fondre à ce point.

Des dizaines d'années à ne pas même comprendre le mot "pitié", le seul bonheur qu’il n’ait jamais trouvé était celui que lui procurait le rictus de ses ennemis lorsque ses lames s'enfonçaient dans leurs chairs, seul un Sith peut comprendre l'extase que procure la caresse d'un dernier souffle...

Et dire que cela ne représentait plus rien face à ce sourire...

S'était-il trompé tout ce temps ?

Impossible.
 
Mais il se bornait maintenant a une simple lecture des rapports d'assauts, il ne sentait plus le besoin de plonger au cœur des batailles, lui qui il y a un mois encore ne tenait pas une semaine sans ferrailler...

Il avait hésité à la faire éliminer, elle était sa faiblesse, et un Sith ne pouvait se permettre d'en avoir une... Mais il n'avait pu s'y résoudre...

- "lieutenant ?"

Il appuya sur l'interrupteur du visiophone

- "Oui sergent ?"

-"Un message du seigneur Darth Nil. Il vous demande si la production de vos colonies vous suffise ou si un apport de ressources de sa part vous serait utile ?"

-"Bien. Répondez lui que je vais m'absenter 36h, donc il ne vaut mieux pas attirer les convoitises, envoyer les vaisseaux se promener ailleurs, et cette fois, n'oubliez pas de prendre les ressources avec..."

- oui lieutenant"
 
Il coupa le visiophone et se plongea dans la contemplation d'un chef d'œuvre acquit à une somme qui ferait pâlir les plus grandes fortunes de l'univers : un portrait grandeur nature de sa belle dont les peintures comprenaient de la poussière de joyaux (aux couleurs correspondantes)
cela donnait à l'œuvre un scintillant sans pareil.

Était-ce la peur de déprécier l'original qu'il restait à regarder ce portrait ?
Non, ce devait être la peur de troubler son sommeil...
 
Ils avaient donc 36 heures pour décider de ce qu’ils feraient.
 
Avec elle a ses cotés, il se sentait la force d’entreprendre la construction d’un nouvel empire, mais il savait que plus rien ne serait comme avant
Son empire guerrier appartenait au passé, lui et les siens étaient « une espèce en voie d’extinction ».  Ils restaient bien les rapteurs, mais déjà de l’époque ou rien que l’évocation du nom des Siths faisait trembler les plus puissants, il ne faisait pas confiance a ces derniers.
 
Ils étaient autant sans pitié que les siens, aussi cruel, mais ils n’avaient aucun code moral.
 
Et un Sith rendait hommage aux guerriers de tous camp, ils savaient louer la bravoure d’un ennemi
Un rapteur ne respectait rien, pas même leurs propres morts...
Après leur assaut, ils les laissaient pourrir au soleil.
Aucune moralité vous dis-je…
 
Un pirate ? Un mercenaire ?
Non, pas assez stable comme condition.  Bien que leur code moral fût plus à son idée.
 
Simple mineur ?  Non, il s’ennuierait bien trop vite…
 
La nuit lui porterait conseil.
 
Il sourit, il en avait une éternelle, un joli caprice de la nature et de la chance, il ne voulait calculer le pourcentage qu’il avait que toute les conditions célestes soient en adéquation pour que cette lune masque complètement le soleil tout en ayant la vitesse parfaite pour le cacher en permanence, mais cela devait se calculer en millionième de pourcent.
 
Les meilleures intentions amènent souvent les plus grandes déceptions.



Dernière édition par Empereur Astrate le Dim 1 Aoû - 17:24 (2010); édité 1 fois
Dim 1 Aoû - 16:27 (2010)
Empereur Astrate
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juil 2010
Messages: 105

Message La Sombre Vie de Lieutenant. Répondre en citant
Fan de Elric Sombrelame non ? Okay


Dim 1 Aoû - 17:55 (2010)
lieutenant
Invités

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2010
Messages: 2
Localisation: chaumont gistoux (be)

Message La Sombre Vie de Lieutenant. Répondre en citant
non, pas vraiment

quoique j'ai un peu joué a "stormbringer" a l'époque.....

un ancien jdr sur table. (et oui, j'suis pas tout jeune)


Dim 1 Aoû - 21:18 (2010)
Empereur Astrate
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juil 2010
Messages: 105

Message La Sombre Vie de Lieutenant. Répondre en citant
J'y ai joué egalement ^^
J'aimai beaucoup. L'univers bien glauque , le systeme de demons liés etc ...
Mais je trouve qu'on progresse trop lentement dans ce jeu ... Sur une campagne de plusieur mois, mon personnage etait quasiment identique a la fin...
Enfin, faut dire mon MJ de l'epoque etait un vrai chacal ! Laughing


Dim 1 Aoû - 21:37 (2010)
Contenu Sponsorisé






Message La Sombre Vie de Lieutenant.

Aujourd’hui à 03:56 (2018)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    Alliance Nova Index du Forum » Le Colisée Novalien » L'Amphithéâtre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com